Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



La plateforme de communication SIHH ouvre ses portes à Genève
 
Le 11-01-2019
de SOPJH® - News des expositions

Du 14 au 17 janvier, le salon de la haute horlogerie poursuit sa nouvelle orientation digitale et son ouverture B2C. Entretien avec Fabienne Lupo, présidente de la FHH.

Comment le Salon International de la Haute Horlogerie (SIHH 2019) répondra-t-il aux nouvelles attentes des professionnels et des amateurs de haute horlogerie?

A quelques jours de l’ouverture des portes de la 29ème édition du SIHH, la présidente de la Fondation de la Haute Horlogerie (FHH), Fabienne Lupo, analyse la mue d’un salon historiquement strictement privé et professionnel et qui s’ouvre à de nouveaux publics, au B2C.

Il existe relativement peu de «salons de branches» organisés par l’industrie elle-même. L’immense majorité l’est par des spécialistes de l’organisation de salons ou des parcs d’exposition.

Plus rythmé, plus connecté, plus ouvert, le SIHH 2019 devient une plateforme de communication, de création et diffusion de contenu, au service des maisons exposantes et de la communauté horlogère internationale.

Interview de Fabienne Lupo, présidente de la Fondation de la Haute Horlogerie (FHH), avant l’ouverture du SIHH à Genève du 14 au 17 janvier 2019.


A quelques jours de l’ouverture de la 29ème édition du SIHH et face à l’évolution structurelle de l’industrie, le terme de salon pourrait-il un jour disparaître et avec lui la formule même du SIHH?

La question de la définition du mot «salon» est effectivement posée. Aujourd’hui le SIHH n’est plus seulement un salon dans sa dimension commerciale, mais plutôt une véritable plateforme de rencontres et de conversation, qui réunit le meilleur des savoir-faire et de la création horlogère avec les meilleurs détaillants, journalistes, collectionneurs, influenceurs et experts horlogers dans le monde.

Alors que le SIHH était un salon privé et professionnel pendant 25 ans, cet écrin privilégié et exclusif devient dorénavant accessible pour de nouveaux publics, passionnés ou amateurs de belle horlogerie. Il est le momentum, qui va rythmer la saisonnalité de l’industrie. La majorité des nouveautés se dévoilent toujours au SIHH et c’est l’occasion unique de réunir toute la communauté horlogère internationale, qui va échanger, découvrir, comprendre et rêver. Tel le crieur à l’Antiquité, qui dévoile les nouvelles sur la place publique. Cela participe de la même ambition: informer et transmettre.

A combien s’élève le budget du SIHH et dans quelle proportion offline et online?

Notre budget est stable et dépend du nombre de maisons exposantes. Le seul montant sur lequel nous communiquons est environ 40 millions de francs de retombées du salon pour le Canton de Genève. La grande majorité du budget est alloué dans les coûts logistiques et opérationnels (montage, démontage, sécurité, etc…).

Il n’y a pas d’inflation de coûts liés à la mue digitale du salon. Le online, avec notamment le nouvel espace LAB, est une mise à disposition de surface pour les marques, afin qu’elles présentent leurs innovations technologiques et digitales. L’espace SIHH Live, avec son auditorium, conçu comme un studio TV pour une diffusion en live streaming, et l’animation des réseaux sociaux représentent un investissement important, dont le retour sur investissement est conséquent en termes de reach mondial. La résonnance, la visibilité, la notoriété du salon et des marques sont largement amplifiées au-delà des murs du salon. Plus de 420.000 posts ont été générés avec le #SIHH2018, pour un reach de 388 millions de personnes touchées.

Avec la mue de l’industrie, s’accompagne celle du SIHH, mais également celle de la FHH.

Absolument. Nous sommes à la fois une fondation dont la mission est la promotion de la haute horlogerie dans le monde et l’organisateur du SIHH pour le compte du comité des exposants.

D’un salon strictement privé et professionnel, le SIHH s’ouvre à de nouveaux publics. Cette ouverture vers le B2C est une nouvelle orientation forte pour nous. On sort de notre cercle premier et on se focalise sur le rayonnement et la désirabilité de la haute horlogerie dans le monde. Depuis 2005, la FHH, créée par les marques pour les marques, sert les intérêts de la profession et élargit son périmètre d’actions avec des initiatives dans le domaine de la formation notamment. Notre force et notre singularité est celle d’œuvrer comme des «insiders de l’industrie», pour servir l’intérêt général de la profession dans toute sa diversité.

De qui vous inspirez-vous?

En interne, les équipes de la FHH fourmillent d’idées. Les marques, qui sont nos partenaires, sont aussi des moteurs indispensables. On s’inspire bien entendu de différents salons, notamment ceux dans le milieu des arts, l’automobile, la mode, le design, les nouvelles technologies, etc., dont la cible se rapproche de la nôtre. Il faut préciser qu’il existe relativement peu de «salons de branches» organisés par l’industrie elle-même. L’immense majorité l’est par des spécialistes de l’organisation de salons ou des parcs d’exposition, dont l’objectif est de vendre du m2 et de monter des cloisons. Ce qui n’est bien entendu pas notre cas. Nous sommes d’ailleurs souvent sollicités par de grands organisateurs de salon pour venir visiter le SIHH, qui s’intéressent à notre formule unique et exclusive.

En 2020, le SIHH aura lieu fin avril à Palexpo, concomitant aux dates de Baselworld pour 5 éditions. Peut-on imaginer que le SIHH quitte Palexpo dès 2025?

Notre ambition de servir et de répondre aux besoins des marques, nous emmènera là où elles le souhaitent. En 2025, quel sera le SIHH du futur, c’est encore un peu tôt pour le dire…

Panorama des innovations technologiques du SIHH 2019

-Sorte de think tank, le LAB présentera un panel d’innovations technologiques proposées par la FHH et les marques présentes sur le Salon. Plusieurs partenaires, tels que l’EPFL ont travaillé sur ces différents projets. L’ensemble de ces expériences engloberont les domaines de la réalité virtuelle, l’intelligence artificielle, la digitalisation des archives, la reconnaissance des gestes, la résistance des matériaux, la personnalisation et artisanat augmenté.

Via une vingtaine de projets concrets réunis en quatre thématiques - Virtual is real, Complex is seamless, Everything is unique, Values are valuable - le LAB propose un décryptage prospectif et expérientiel des défis technologiques qui attendent l’industrie horlogère de demain.

Afin de porter un regard plus jeune sur cette industrie traditionnelle, une trentaine d’étudiants de CREA Genève, spécialisés en communication luxe et digitale, encadrés par des spécialistes, de l’école, d’Emakina et de Sprinklr, créeront et partageront - durant toute la durée du salon - des contenus plus alternatifs que ceux traditionnellement diffusés. Ils seront également présents sur le LAB et dans les allées du salon, afin de stimuler des interactions avec les visiteurs. Le tout sera diffusé sur les réseaux sociaux. Clin d’œil aux nouvelles technologies, le fameux robot Pepper se tiendra à l’entrée du LAB pour accueillir et diriger les visiteurs dans cet espace.

-Le LIVE, une plateforme de communication au-delà du SIHH

Aménagé et équipé comme un plateau de télévision, l’auditorium devient une tribune pour le SIHH et pour les Maisons exposantes: lancements de nouveautés, interventions d’ambassadeurs, réflexions stratégiques, débats d’idées et discussions sur des thèmes d’actualité, tables rondes animées par des personnalités influentes.

Parmi les personnalités attendues lors des sessions du SIHH LIVE figureront les CEOs de plusieurs marques, ainsi que des pilotes, des astronautes, des stars du cinéma, des artistes. Des sessions thématiques seront également consacrées chaque jour de 13h15 à 14h au rôle des plateformes online, avec notamment la présence de Terry von Bibra, directeur européen d’Alibaba; Toby Bateman, directeur du portail Mr Porter (lundi 14 juin); de l’influencer chinois Peter Xu, qui compte plus de 7,5 millions de followers sur la plateforme Weibo (mardi 15 juin) et du directeur global du marketing commercial, du messaging et des plateformes émergentes de Facebook, Asher Rapkin (mercredi 16 juin).

Le programme complet est disponible sur le site du SIHH: www.sihh.org

Afin de guider les visiteurs vers le Carré des Horlogers et porter un regard différent sur le design, le SIHH a également fait appel à des étudiants de la HEAD.

Elsa Floret
AGEFI

 



Copyright © 2001 - 2019 Inter Group News All Rights Reserved