Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



Biennale du patrimoine horloger
 
Le 22-11-2018
de SOPJH® - News des expositions

La huitième édition de la Biennale du patrimoine horloger, qui s’est tenue du 2 au 4 novembre dernier, a remporté un vif succès. Quelque 5’000 personnes ont participé aux nombreuses visites d’entreprises, ateliers, musées et écoles proposées à La Chaux-de-Fonds et au Locle.

La cérémonie d’ouverture de ce week-end horloger s’est tenue le 2 novembre au soir dans le magnifique cadre du théâtre de l’Heure bleue à La Chaux-de-Fonds. Ignazio Cassis, conseiller fédéral, a participé à une table ronde aux côtés d’Anne Bisang, directrice du Théâtre populaire romand (TPR), François Thiébaud, président de Tissot, et de François Hainard, président du Club 44. Le débat, qui portait sur le thème de «l’apport des horlogers aux Montagnes neuchâteloises et à la Suisse, hier, aujourd’hui, demain» a généré de sympathiques discussions où certains messages sont passés, comme celui, exprimé par François Hainard, d’installer sur le Pod (Champs-Elysées chaux-de-fonniers) quelque 150 horloges afin que la capitale mondiale de l’horlogerie porte son nom avec plus d’affirmation.

Dès le samedi matin, marques, entreprises de sous-traitance, ateliers, musées et écoles ont ouvert leurs portes au public afin de faire découvrir leur savoir-faire aux nombreux curieux du jour. La maison Breitling Chronométrie proposait pour la première fois des visites guidées au travers de ses ateliers de production et d’horlogerie. Pascal Ricci, directeur de la production, a fièrement décrit tout le processus de fabrication des mouvements maison. Parmi la cinquantaine de rendez-vous proposés, de nombreuses marques avaient répondu à l’appel, comme Greubel Forsey, Girard-Perregaux, Corum, Zenith, Tissot, Ulysse Nardin ou encore Schwarz Etienne. Fabricants de boîtes de montres, de bracelets, d’outils horlogers ou de bijoux… la liste n’est de loin pas exhaustive, ont également rencontré un vif succès. Un petit train touristique permettait aussi de découvrir l’urbanisme horloger des communes de façon plus globale.

D’autres activités, comme des séances de cinéma proposant le film Hugo Cabret, ou encore une activité «Chronométrie de cuisine» présentée au FabLab renforçaient le riche programme de la journée. Et dimanche, pour clore ce florissant week-end, la traditionnelle bourse horlogère d’automne s’est tenue au Musée international d’horlogerie (MIH), à la Chaux-de-Fonds.

Si les visiteurs étaient en grande partie locaux, d’autres sont venus des cantons alentours et même de Belgique. Intéressé au métier d’horloger, un jeune Belge et son père ont fait le voyage jusque dans les Montagnes neuchâteloises voulant profiter de l’opportunité de découvrir plusieurs entreprises dont les portes sont rarement ouvertes au public.

En 2019, la Biennale dérogera à ses habitudes et présentera une édition «spéciale 10 ans UNESCO». Une décennie déjà en effet que les villes de La Chaux-de-Fonds et du Locle sont inscrites au patrimoine mondial de l’humanité. Deux nouveaux acteurs sont déjà annoncés, à savoir les maisons horlogères Jaquet Droz et Cartier. A vos agendas donc! La 9e Biennale du patrimoine horloger aura lieu du 1er au 3 novembre 2019.

Fédération de l'industrie horlogère suisse

 



Copyright © 2001 - 2018 Inter Group News All Rights Reserved