Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



Bilan positif pour la 16e édition du salon EPHJ
 
Le 18-07-2017
de SOPJH® - News des expositions

La seizième édition du salon de la sous-traitance EPHJ-EPMT-SMT, qui s’est tenue du 20 au 23 juin à Palexpo, à Genève, a fermé ses portes sur un bilan satisfaisant.

Les niveaux de participation et de fréquentation sont identiques à l’année dernière. Dans un environnement de marché qui est en train de rebondir, c’est une vraie satisfaction pour les organisateurs. Une satisfaction renforcée par l’incroyable état d’esprit entrepreneurial des exposants qui innovent et améliorent leurs produits et leurs services d’année en année.

Le nombre de visiteurs professionnels se situe une nouvelle fois près de la barre des 20’000 visiteurs, comme en 2016. Le nombre d’exposants, près de 850, occupait une surface identique à l’année dernière sur un seul niveau. Comme chaque année depuis sa création, le salon EPHJ-EPMT-SMT continue donc à rassembler à la veille de l’été l’ensemble des forces vives de la haute précision.

Cette édition 2017 a été marquée par la présence inaugurale de Johann Schneider-Ammann, conseiller fédéral en charge de l’Economie. «C’était un moment très fort pour le salon. Il s’est exprimé avec des mots très justes, très simples, pour dire son attachement sincère au dynamisme de ces entreprises qui sont la fierté de la Suisse. On sentait qu’il était dans son élément et qu’il était heureux d’être parmi tous ces entrepreneurs qui lui ressemblent», confient André Colard et Olivier Saenger, les deux fondateurs.

Autre fait marquant de cette seizième édition: la remarquable capacité d’innovation des exposants illustrée par la qualité des dossiers soumis au Grand prix des exposants. Parmi ces derniers, c’est le WisioScope de la société bernoise Witschi Electronic, qui a été distingué. Le WisioScope est un appareil de mesure très innovant dédié à la manufacture et à la maintenance des œuvres horlogères. D’une part, les mesures acoustiques et les mesures optiques de la marche et de l’amplitude se font avec une simplicité d’utilisation et une précision inégalée. D’autre part, la caméra et l’écran tactile intégré permettent de visualiser le mouvement grâce à une utilisation de l’effet stroboscopique. Cette innovation a été mise au point en collaboration avec le CSEM de Neuchâtel.

Les fameuses Tables rondes ont une nouvelle fois intéressé de nombreux auditeurs, passionnés par les sujets abordés par des experts suisses ou étrangers. Ce fut notamment le cas du débat autour du modèle de l’horlogerie suisse en présence du maître-horloger Dominique Renaud ou des applications futuristes de l’impression 4D. Beau succès aussi pour la Table ronde junior consacrée aux métiers d’avenir de l’horlogerie en présence de très nombreux étudiants.

De l’avis général, cette édition marque la capacité de rebond d’une industrie dont l’ingéniosité et le savoir-faire ne semblent pas avoir de limite, résume Claude Membrez, directeur général de Palexpo. Tous les exposants rencontrés expriment leur satisfaction au terme de cette édition. Les contacts ont été fructueux et le marché semble confirmer l’amélioration constatée ces dernières semaines.

Fédération de l'industrie horlogère suisse

 



Copyright © 2001 - 2017 Inter Group News All Rights Reserved