.
Actualités
Rubriques

Vente

Emploi

Contact

 



Someco, des nouveaux locaux pour s’asseoir à Neuchâtel
 
Le 22-07-2019

Le fabricant de cadrans et d’aiguilles a inauguré son chantier à Boudry mardi matin. La pose de la première pierre s’est faite avec les directeurs de l’entreprise, mais également avec les autorités politiques de la région. Et pour cause : le groupe emploie plus d’une centaine de personnes.

Someco et Evosigne se sont offert un terrain d’envergure pour y construire leurs nouveaux locaux. Le directeur de Someco Philippe Holzer a détaillé le projet devant la presse et les autorités communales et cantonales à Boudry (NE), mardi matin. Au terrain d’environ 10'000 mètres carrés s’ajoute encore un peu de place, de manière à pouvoir créer une extension.

L’entrepreneur, beau joueur, répond à la question de l’investissement total pour ce nouveau site. «20 à 22 millions» lâche-t-il. Le chantier a débuté mardi 2 juillet, et il devrait se poursuivre jusqu’en été 2020. Joris Engisch – président de la société Jean Singer, maison-mère de Someco, s’est aussi exprimé. Il a insisté sur l’importance de terminer les travaux à temps. Le bail de leurs locaux actuels a été cédé.

Neuchâtel plutôt que Gampelen

Sans détour, les patrons de Someco ainsi que les autorités de la ville et du canton saluent la décision d’avoir choisi le terrain à Boudry. «Cette première pierre a failli se poser ailleurs que dans le canton de Neuchâtel», rigole Joris Engisch. Phlippe Holzer ajoute: «Nous avons été attirés par les vastes terrains libres à Gampelen, mais finalement la dernière bouée salvatrice que nous avons envoyée nous a permis de rester dans le canton».

Plus précisément, les conditions d’accueil en termes de prix du terrain et de dialogue avec le canton étaient relativement similaires sur les deux sites visés. L’avantage de Boudry est pour le directeur sa proximité avec tout. «Nous sommes proches du haut du canton, mais aussi du bas et de la frontière» explique-t-il.

Quant au fait d’être présent dans les Montagnes neuchâteloises, ce n’est pas une nécessité pour les dirigeants de l’entreprise, qui estiment avoir de belles perspectives de croissance. «Nous sommes quatre fabricants d’aiguilles en Suisse» affirme encore Philippe Holzer. Il estime que les affaires vont bien.

De son côté, Jean-Nathanaël Karakash s’est réjouit des réformes fiscales opérées depuis plusieurs années. «Nous avons tourné la page du paradoxe neuchâtelois» a déclaré le Conseiller d’Etat en charge de l’économie. «Aujourd’hui, le taux de chômage est au plus bas depuis plus de 10 ans, la situation s’est normalisée sur le plan de l’emploi, la dynamique conjoncturelle a été porteuse depuis maintenant 24 mois…», liste-t-il.

Jean-Pierre Leuenberger, le conseiller communal de Boudry, a assuré que la ville était fière de voir ce projet se réaliser. «Cette nouvelle réalisation permet la régénération d’un site industriel qui tendait à l’abandon», a-t-il notamment déclaré. Il en a profité pour souligner la «croissance économique positive et continue» de Boudry, qui jouit de la présence de nombreux acteurs importants.

Agrandissement futur

Someco se laisse d'ailleurs une marge de manoeuvre avec ce nouveau bâtiment, puisqu'il comporte une parcelle encore inexploitée. Elle devrait servir en cas d'agrandissement. Aussi, la construction a été prévue la plus haute possible et un étage devrait demeurer inoccupé pendant quelques temps. L'idée étant de l'avoir construit au moment durant lequel cela était possible.

Bilan

 



Copyright © 2001 - 2019 Inter Group News All Rights Reserved