Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



Tendance à la hausse pour les exportations horlogères
 
Le 20-11-2018

Les exportations horlogères suisses ont enregistré une progression de 7,2% sur un an.

Les exportations horlogères suisses ont retrouvé la tendance à la hausse en octobre, a annoncé mardi la Fédération de l'industrie horlogère (FH). Elles ont enregistré une progression de 7,2% sur un an à 1,987 milliard de francs. Sur dix mois, la reprise a atteint 7,5%, en ligne avec les prévisions annuelles.

Dans les premiers échanges de la journée à la Bourse de Zurich, la porteur Swatch ne semblait pourtant pas profiter de ces résultats, accusant une chute de 1,93% à 299,4 francs. Le groupe de luxe Richemont suivait le mouvement, dans le rouge de 1,33% à 65,04 francs.

Les ventes à l'étranger de l'industrie horlogère ont retrouvé la croissance, après une baisse au mois de septembre, la première depuis avril 2017 (-6,9% sur un an).

En octobre, le nombre de pièces exportées a diminué de 9,8%.

Les résultats ont fait le grand écart en termes de gammes de prix. Les montres de moins de 200 francs (prix export) se sont inscrites en net recul, tant en terme de volume (-16,5%) qu'en valeur (-7,4%). En revanche, les garde-temps de plus de 3'000 francs ont été l'objet d'une demande soutenue, en hausse de plus de 10%.

Baader Helvea relève que ce sont surtout les montres suisses les plus chères qui ont sauvé la mise. Concernant les pièces de moins de 200 francs, l'analyste Christian Weiz estime que cette catégorie est plus ou moins perdue pour les horlogers suisses, mais aussi pour les fabricants d'autres pays. Les consommateurs ne voient pas cet objet dans ce segment de prix comme un bijou, mais plutôt comme un objet utilitaire, dont la fonction principale peut être remplacée par un smartphone. L'expert s'attend à ce que ce déclin continue d'avoir avant tout un impact négatif sur les volumes.

Les principaux marchés sont en forme

Après la baisse surprise de septembre, le mois d'octobre est en hausse de manière surprenante, indique la Banque cantonale de Zurich. L'industrie horlogère ne s'attendait pas à une telle demande des consommateurs.

Pour Goldman Sachs au contraire, cette amélioration au mois d'octobre n'est pas une surprise, après un mois de septembre apathique. "Il sera essentiel de surveiller novembre et décembre, en prévision des fêtes de Noël et du Nouvel An chinois", notent les analystes.

Hong Kong, le premier marché d'exportation, a gagné du terrain (+10,3%), de même que les Etats-Unis (+11,1%), deuxième marché. La Chine continentale, troisième marché le plus important, a bondi de 24,1%, affichant une de ses plus fortes hausses mensuelles de l'année.

Même tendance à la hausse pour le Royaume-Uni (+5,0%), l'Allemagne (+8,7%) et la France (+11,6%). Les ventes au Japon ont en revanche ralenti (-1,0%) en raison d'un effet de base très défavorable, note la FH. A noter que les exportations en Italie (-14,7%) et en Espagne (-14,7% également) ont dégringolé en octobre.

arcinfo.ch

 



Copyright © 2001 - 2018 Inter Group News All Rights Reserved