Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



Swatch Group se trouve encore en convalescence
 
Le 24-07-2017

Swatch Group se trouve encore en convalescence
Le premier semestre marque une reprise qui doit encore s’accentuer au plan de la rentabilité.

Swatch Group a confirmé une reprise de ses activités au cours du premier semestre 2017 après le trou d’air des six premiers mois de 2016 ; ce que le redressement des exportations horlogères préfigurait. Néanmoins, Swatch Group demeure encore à l’état de convalescence avec une hausse de 5,1% à 371 millions du résultat opérationnel pour un chiffre d’affaires net en augmentation de 1,2% à 3,759 milliards de francs à taux de change constants (à 3,705 milliards, soit -0,3% aux taux de change actuels).

A 10% (9,5% un an plus tôt), la marge opérationnelle demeure trop basse pour un groupe comme Swatch Group, de même que les flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles de 437 (381) millions de francs, au regard d’investissements en immobilisations corporelles et incorporelles de 196 (268) millions. Ce que reflète aussi un retour sur capitaux investis (ROIC) en dessous de 10% actuellement.

Ces chiffres demeurent moyens, stricto sensu, au plan historique pour ce groupe et en comparaison d’une capitalisation boursière de plus de 19 milliards de francs. Laquelle ne prend cependant pas en compte la valeur future de la participation dans Belenos Clean Power qui vise à accélérer la révolution de l’énergie propre. Avec de bonnes chances de réussite. Sans occulter non plus le fait que Swatch Group a maintenu ses capacités de production pour les tiers et le personnel, ce qui est tout à son honneur.

Raisons de se montrer optimiste

Bref, Swatch Group peut et doit faire mieux ! Il existe assurément plusieurs signes pour penser que cela se confirmera avec une accélération de la croissance de toutes les marques en monnaies locales au mois de juin et durant les premières semaines de juillet, particulièrement dans les segments de prestige et luxe. Les capacités de production maintenues permettent de réagir rapidement aux développements positifs. Rappelant du même coup que le levier opérationnel fonctionne dans les deux sens : négatif l’an dernier, positif cette année. L’évolution boursière des actions l’anticipe progressivement.

Les perspectives s’avèrent prometteuses pour le second semestre 2017 avec des lancements nombreux de nouveaux produits. Entre autres avec Omega qui commercialisera des nouveautés telles que les modèles Seamaster Planet Ocean Big Blue et Speedmaster Racing Co-Axial Chronometer ainsi que la collection Speedmaster 38 mm. Blancpain, avec la nouvelle Bathyscaphe 38 mm ainsi que la montre pour dame Villeret 6104, et Breguet la classique Phase de Lune. Sans oublier Harry Winston avec ses nouvelles collections.

Longines donnera aussi un élan supplémentaire avec la Conquest V.H.P., de même que Tissot avec les modèles Chrono XL NBA et Every Time Swissmatic. Swatch, en partenariat avec UnionPay et 11 banques chinoises, a lancé mardi dernier à Shanghai la toute nouvelle Swatch Pay, qui intègre toutes les fonctions d’une carte de crédit.

Parallèlement aux performances qualifiées d’actuellement très solides du retail, le wholesale devrait également accompagner cette évolution avec la disparition progressive des incertitudes de certains commerçants. De plus, la poursuite de la croissance générera également une meilleure utilisation des capacités de production.

Finalement, les entrées de commandes ont continué à augmenter ces dernier mois également au sein des systèmes électroniques (résultat d’exploitation à l’équilibre au premier semestre), grâce à leur avance technologique significative dans les domaines de la RFID bi-fréquence (NFC et UHF), aux plus petits circuits intégrés à consommation d’énergie minime (lowest power IC) et aux nouveaux modules Real Time Clock (RTC).

Stratégie inchangée

La stratégie à long terme du groupe demeure inchangée. La production se fait en Suisse pour tous les segments. Les investissements sont pérennes dans les innovations, ainsi que le développement de produits et la production. Le propre réseau de retail, e-commerce compris, est étendu de façon sélective.

La situation financière de Swatch Group demeure très solide, de première classe, avec un ratio de fonds propres ou taux d’autofinancement proche de 84% à fin juin 2017 et des disponibilités nettes de plus d’un milliard de francs. Sans compter les actions propres. Depuis le lancement du programme de rachats d’actions en cours (d’un montant de 1 milliard de francs ; durée jusqu’au 4 février 2019) des actions propres pour une valeur de marché totale de 467 millions de francs ont été rachetées (723.550 actions au porteur et 3.691.017 actions nominatives).

Philippe Rey
AGEFI

 



Copyright © 2001 - 2017 Inter Group News All Rights Reserved