Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



Montblanc: atteindre des sommets
 
Le 24-07-2017

La marque Montblanc, réputée pour ses stylos-plumes et sa maroquinerie dédiée, s'est fait un nom dans l'univers horloger en tout juste 20 ans. L'occasion de rappeler l'histoire de cette puissante maison dont les qualités de fabrication et la grande sobriété sont un peu une signature.

Lancée en 1906 à Hambourg, la maison Montblanc a longtemps contribué à écrire l'histoire du stylo plume. Près d'un siècle après sa fondation, elle a choisi de laisser sa signature dans l'univers horloger en se dotant d'une manufacture lui permettant d'être représentée à l'international comme une marque horlogère de prestige. En 1909, l'entreprise baptisée alors Simplo Filer Pen Company cherche des noms évocateurs et se rebaptise "Montblanc Simplo", du nom de son meilleur modèle et histoire de donner à ses produits l'image d'un sommet dont la puissance est réputée à travers l'Europe entière... On connaît des précédents dans l'univers de la montre.

Aux sources d'une marque de prestige

En 1924, la naissance du Meisterstück marque le début de la période Art Déco. La qualité, la fluidité des lignes de cet instrument ne seront jamais remises en cause. Objet culte, le stylo Montblanc devient rapidement "l'empreinte" des écrivains. Il est celui de Colette, de Romain Gary... Il est également celui de la nouvelle vague des auteurs à succès qui jurent ne jamais s'en séparer.

Si la marque a conscience que d'autres produits que le stylo plume disposent de la puissance pour révéler son propriétaire, ce n'est vraiment qu'une fois rachetée par le Groupe Richemont en qu'elle entreprend un nouveau type de marketing. En 1987, tout d'abord, la société se lance dans la maroquinerie puis, dix ans plus tard, Montblanc alors en pleine croissance, présente au SIHH de 1997, ses premières collections horlogères.

Une politique de manufacture

Il faut voir les choses en face, la production de montres répond à une stratégie rodée. Quand on sait qu'au niveau international, le marché horloger à lui seul est estimé à environ 20 milliards d'euros, contre largement moins d'un milliard d'euros pour les stylos de luxe, l'entreprise jouissant de l'une des meilleures images de marque sur le marché mondial, se devait de se lancer dans le secteur.

Vingt ans après sa création, la ligne d'horlogerie représente une part importante du chiffre d'affaires de Montblanc puisqu'il se dit que plus de 40% de son activité s'effectue en dehors des instruments d'écriture. Il faut dire que la collection horlogère de la maison à l'étoile n'est pas un label plaqué sur une montre produite en sous-traitance.

Le respect des traditions, l'amour du travail artisanal et l'attention portée à la finition -symbole d'un modèle de luxe dont le savoir-faire s'exprime à toutes les étapes de la fabrication-, ne sont susceptibles d'être préservés qu'en éditant par soi-même l'objet manufacturé. Voilà pourquoi les garde-temps sont aujourd'hui développés, conçus et assemblés dans les deux manufactures de la marque.

La conception et le prototypage ainsi que la réalisation des calibres se fait à Villeret dans l'ancienne manufacture Minerva, rattachée à Montblanc par Richemont en 2007 (pour l'anniversaire des 100 ans de l'entreprise) et l'assemblage d'une partie des gammes génériques se fait au Locle, dans une grande villa Art Nouveau bâtie à l'époque du lancement de Montblanc.

Montblanc Orbis Terrarum, une montre de voyage avec complication d'heure universelle.Montblanc Orbis Terrarum, une montre de voyage avec complication d'heure universelle.Courtesy of Montblanc
Aujourd'hui, la fabrication des produits est très clairement organisée entre les deux espaces et cette entité à forte image, forte de ses 20 ans d'expertise dans un métier très concurrentiel, entend profiter de sa renommée pour conquérir de nouveaux marchés.

Par Vincent Daveau
www.lexpress.fr

 



Copyright © 2001 - 2017 Inter Group News All Rights Reserved