Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



Cours FSRM - Micro- et nanotechnologies au service de l'innovation horlogère
 
Le 20-07-2017
de FSRM

OBJECTIFS DU COURS

L’objectif de ce cours est de parcourir brièvement les technologies utilisées dans le domaine de micro- et nano-fabrication (traitements de surfaces, micro-/nano-structuration, laser, etc.) pour la création des nouveaux produits horlogers.

Des exemples de réalisations récentes avec une description des méthodes utilisées seront présentés.

PUBLIC CIBLE

Toute personne impliquée dans le processus de création et développement des composants horlogers, notamment des composants d’habillage (chefs de projet, ingénieurs, responsables R&D).

CONTENU

- Introduction
- Revue des traitements de surfaces à but décoratif et fonctionnel (PVD, CVD, galvanoplastie, traitements de diffusion/implantation) : principales caractéristiques, avantages, inconvénients, limitations.
- Exemples récents de concepts innovants impliquant les traitements décoratif et fonctionnel.
- Revue des techniques de micro- et nano-structuration (photolithographie, laser, usinage de silicium, bicolores) : principales caractéristiques, avantages, inconvénients, limitations.
- Exemples récents de concepts innovants impliquant les techniques de micro-et nano-structuration et la combinaison de différentes techniques.

ENSEIGNANTS

Oksana Banakh a travaillé 2 ans à l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne sur les revêtements PVD, après avoir accompli son doctorat en chimie en Ukraine.

En 2002, elle a rejoint la Haute Ecole ARC Ingénierie, Le Locle, en tant qu’adjointe scientifique. Spécialisée en traitements de surfaces par PVD et la caractérisation des couches minces, elle a mené plusieurs projets scientifiques dédiés au développement des revêtements destinés à différentes applications industrielles.

Mme Oksana Banakh est actuellement la responsable du groupe de compétences "Ingénierie de surfaces" de la HE Arc Ingénierie.

Joël Matthey a obtenu son diplôme d’ingénieur ETS à l’Ecole d’ingénieurs du Locle en 1998.

Après un séjour au Japon où il a travaillé dans une institution de recherche dans l’analyse des surfaces, il a rejoins en 2002 l’Ecole d’ingénieurs du Locle (aujourd’hui HE-ARC) en qualité d’assistant de recherche. Employé chez HE-ARC à mi-temps en tant qu'adjoint scientifique, il travaille depuis 2004 comme responsable Ra&D chez Positive Coating SA, l’entreprise spécialisée dans les traitements PVD décoratifs.

Fort d’une vaste expérience en procédés de traitements de surfaces par PVD et la caractérisation des revêtements, il a participé dans de plusieurs projets de développement et de transfert de technologie en collaboration avec l’industrie notamment dans le domaine des revêtements tribologiques.

INFORMATIONS ET INSCRIPTION

29.08.2017
09:00 – 17:00
Neuchâtel (CH), FSRM
» Inscription

 



Copyright © 2001 - 2017 Inter Group News All Rights Reserved