Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



CristalTech spécialiste du Cosmium
 
Le 13-07-2018

En 2014, Hublot présentait à Baselworld sa nouvelle Classic Fusion Firmament, dont la particularité était d’arborer un cadran en osmium cristallisé, irisé de reflets bleutés. Inconnus en horlogerie jusque-là, ce matériau et son traitement - baptisé Cosmium - sont le fruit de la jeune société CristalTech.

Fondé un an plus tôt à Satigny (GE), elle s’est spécialisée dans la cristallisation de métaux précieux. Lors de la dernière édition de l’EPHJ, elle a présenté son second développement: le Crystalium, réalisé avec du ruthénium.

Elément le plus dense au monde, extrêmement rare - seulement 200 kg sont extraits chaque année -, l’osmium est l’un des seuls métaux à être naturellement colorés, avec l’or et le cuivre. Dur mais cassant, il n’avait jamais été utilisé en horlogerie-joaillerie avant que CristalTech ne développe sa technique: «Le procédé pour obtenir des cristaux est comparable à du givre qui se formerait sur une vitre, image Pierre-Léonard Zaffalon, expert chimiste de la société genevoise. La démarche, qui peut prendre plusieurs jours, consiste à faire croître le métal par vaporisation sur un substrat.»

A la suite de cette première mondiale, CristalTech a poursuivi ses recherches, cette fois sur le ruthénium. Très rare également, sa production (25 tonnes/an) est dix fois moins importante que celle du platine, qu’il accompagne dans les gisements miniers d’Afrique du Sud et de Russie. Une fois cristallisé, ce métal gris-blanc peut ensuite recevoir un traitement de surface classique (PVD/CVD), sans que l’éclat des cristaux ne faiblisse. Pour le colorer, des métallisations galvaniques (Or 2N, 3N, 5N, rhodium) sont également réalisables.

Fédération de l'industrie horlogère suisse

 



Copyright © 2001 - 2018 Inter Group News All Rights Reserved