Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



Les PME prometteuses du Jura (II)
 
Le 09-07-2018

Qu’elles aient cinq ans ou près d’un demi-siècle au compteur, ces entreprises jurassiennes cultivent l’esprit d’innovation. Notre série.

Technologie et créativité sont les maîtres mots des petites et moyennes entreprises du canton du Jura et du Jura bernois. Des atouts qui permettent à ces sociétés de se démarquer de la concurrence étrangère et de se diversifier.

Longtemps concentrées sur le secteur horloger, plusieurs d’entre elles ont ainsi pu étendre leurs activités au médical, à l’aéronautique, à la construction ou encore à la défense.

L’informatique et le digital constituent un autre domaine d’avenir pour la région. En l’espace de quelques années, des start-up prometteuses se sont constitué une solide clientèle dans ce secteur. Le tissu des PME jurassiennes reste, en outre, fortement marqué par la sous-traitance.

Fagus Suisse

Bois pour la construction
Aspect prometteur: lamellé-collé à base de hêtre
Fondation: 2014
Responsable de projet: Stefan Vögtli
Lieu: Les Breuleux
Nombre d’employés: 4
Née de la collaboration de plusieurs entreprises et faîtières du bois en Suisse, dont Forêt Jura et le Groupe Corbat, Fagus Suisse mise sur le hêtre pour redynamiser la filière. Une halle de production entrera en activité en 2019 aux Breuleux pour produire des produits de lamellé-collé innovants utilisables dans la construction.

L’activité devrait créer d’ici cinq ans une vingtaine d’emplois directs ainsi que des débouchés pour les acteurs de la branche.En quoi ce projet est-il prometteur? «Des réalisations importantes, comme le siège de Swatch à Bienne ou l’atelier de Pilatus à Stans, ont popularisé le bois comme matériau de construction, relève Stefan Vögtli, responsable de projet. Solide, le hêtre peut, dans de nombreux cas, remplacer l’acier ou le béton. Il séduit en outre par son caractère écologique, régional et bon marché.» La décision de s’installer dans le Jura s’est faite naturellement. «Les machines seront placées dans un bâtiment appartenant au Groupe Corbat, un actionnaire important.

Stemys

Internet des objets
Aspect prometteur: plateforme pour la gestion d’équipements connectés
Fondation: 2011
Direction: Frédéric Baetscher
Lieu: Porrentruy
Nombre d’employés: 11
L’année 2016 a constitué un tournant pour Stemys. «Avant cela, nous proposions notre plateforme logicielle directement aux entreprises industrielles, explique Frédéric Baetscher, CEO et actionnaire principal. Puis, nous avons décidé de nous appuyer sur un réseau de partenaires pour commercialiser notre solution.» La PME a même fait entrer dans son capital la société Brütsch/Rüegger Werkzeuge, fournisseur de composants pour l’industrie. Un virage réussi, car, depuis trois ans, la société double annuellement son chiffre d’affaires et est passée de trois à onze employés.

Les solutions de la PME regroupées sous le nom Jellix permettent de créer une interface en temps réel avec tout type d’équipements ou de logiciels. «Nous jouons la carte du ’Swiss made’ auprès de nos partenaires et clients, actifs principalement en Suisse, mais aussi en France, en Allemagne, en Hongrie ou en Chine. Nous traitons des informations sensibles et la réputation de fiabilité de la Suisse les rassure.»

Coyote Concept

Tourisme et restauration
Aspect prometteur: ouverture d’une offre de réservation de loisirs en ligne
Fondation: 2014
Direction: Nadia Vaucher et François Cretenet
Lieu: Muriaux
Nombre d’employés: 4
Avec 5000 abonnés en Suisse romande, le guide en ligne Ebook-card.ch imaginé par Coyote Concept a trouvé son public. A sa création en 2014, la société se concentrait sur la gastronomie: elle proposait une carte permettant la réservation de tables dans des restaurants partenaires, assortie d’une série de rabais. Puis, en octobre dernier, l’entreprise a étendu son offre à la réservation de loisirs. Les détenteurs d’une ebook-card ont notamment droit à une entrée gratuite pour une entrée payante. Le prix de ces passes oscille entre 59 et 159 francs.

Le concept, né dans les Franches-Montagnes, repose sur la digitalisation. «Nous souhaitions proposer une alternative au guide papier, expliquent les directeurs Nadia Vaucher et François Cretenet. Avec l’ebook-card, les clients peuvent réserver leur table ou leur activité depuis leur téléphone et sont immédiatement tenus au courant des disponibilités grâce à notre agenda dynamique. C’est également un gain de temps pour nos 200 entreprises partenaires, qui n’ont pas à répondre elles-mêmes aux demandes de réservation.»

Willemin-Macodel

Machines-outils
Aspect prometteur: récole et traitement des données
Fondation: 1974
Direction: Olivier et Patrick Haegeli
Lieu: Delémont
Nombre d’employés: 250 en Suisse
La complexité des machines de Willemin-Macodel n’a fait que s’accroître ces quinze dernières années, selon Olivier Haegeli, directeur adjoint. «Nos solutions d’usinage reflètent les évolutions de ces dernières années. Elles comprennent une part d’automation et de robotisation ainsi que des systèmes de récolte et de traitement des données. Nous servons aussi toujours plus de ’one-stop-shop’. Autrement dit, nous gérons, pour le compte de nos clients, les contacts avec les sous-traitants impliqués dans la fabrication des pièces.»

Ces clients, qui sont-ils? Les trois quarts ont leur siège à l’étranger et sont actifs dans le médical, l’aérospatiale, la défense ou encore l’horlogerie. «Dans 85% des cas, ils viennent avec un cahier des charges. Ils travaillent sur des petites et moyennes séries. La programmation de la machine, avec ses algorithmes précis, est cruciale.» Olivier Haegeli cite l’exemple d’une machine capable de fabriquer avec exactitude des éléments de prothèse de hanche, en s’adaptant à chaque fois à la morphologie des patients.

Joulia

Matériaux de salles de bain
Aspect prometteur: système de douche reconnu par divers labels de durabilité
Fondation: 2010
Direction: Reto Schmid
Lieu: Bienne
Nombre d'employés: 7
Jusqu’à 42% d’économie d’eau chaude par rapport à une douche classique: les gains promis par la start-up Joulia sont importants. Son système comprend le placement de conduites d’eau froide dans une rigole de douche. Ainsi, au lieu de partir dans les canalisations, l’eau chaude usée s’écoule dans ces conduites, préchauffant l’eau froide avant que celle-ci ne monte dans le pommeau de douche. «La chaleur est récupérée après dix secondes d’utilisation», indique le directeur, Reto Schmid. Plus de 1000 salles de bain en sont déjà équipées en Suisse.

Emanation du cabinet de R&D Creaholic à Bienne, Joulia a installé dans cette même ville son siège, sa ligne d’assemblage et ses activités de contrôle-qualité. La start-up s’adresse aux particuliers construisant leurs logements, maîtres d’œuvre et vendeurs d’équipements. La reconnaissance en août 2017 du caniveau de douche à récupération de chaleur par le label Minergie a constitué une étape importante vers la rentabilité. Tout comme les partenariats conclus avec le fabricant suisse de cuisines Franke ou le constructeur de panneaux de douche Duscholux.

Par Blandine Guignier
PME Magazine

 



Copyright © 2001 - 2018 Inter Group News All Rights Reserved