Recherche avancée
Salons & Moteurs du groupe
A PROPOS
Nos chiffres

Témoignages

Mise relation d'affaires

Contact

 



Bulgari va délocaliser une unité chaux-de-fonnière à Saignelégier
 
Le 21-05-2018

La marque horlogère Bulgari va relocaliser son unité de production de cadrans de La Chaux-de-Fonds dans son usine de Saignelégier. La quarantaine d'emplois chaux-de-fonniers n'est pas menacée.

On l’a appris samedi dans «Le Quotidien jurassien», la marque horlogère Bulgari va relocaliser son unité de production de cadrans de La Chaux-de-Fonds dans son usine de Saignelégier, qui ne se situe pas très loin de la Brasserie des Franches-Montagnes.

Quand on le lui fait remarquer, il rit, Guido Terreni, directeur de la division horlogère de Bulgari, filiale du groupe de luxe français LVMH. «Nous sommes quand même 200 mètres plus bas.»

Première phase en 2010

Déjà dans un premier temps, en 2010, Bulgari avait rapproché boîtes et bracelets sur le site taignon. Donc en 2019, quand tout sera ppérationnel, avec les boîtes, les cadrans et les bracelets sous le même toit, nous jouirons ainsi d’un vrai pôle habillage de montres.»

Cette décision de se tourner vers les Franches-Montagnes a été prise, car à La Chaux-de-Fonds le bâtiment a été exploité au maximum. Il n’y a plus de place. «Ce qui limite notre développement, A Saignelégier, nous allons bâtir le complément du 2e étage qu’on avait édifié en 2010. Donc la partie qui jusqu’ici n’était pas exploitée le sera.» Une cafétéria et un réfectoire prendront place au sous-sol.

En chantier cet été

Le chantier commencera cet été, «et tout sera opérationnel le 1er septembre 2019», indique toujours Guido Terreni. Le transfert dans le chef-lieu franc-montagnard concernera une quarantaine d’employés de la firme. «Ils auront des places de parc à disposition, puisqu’un parking est prévu». A terme, c’est environ 140 personnes en tout que Bulgari prévoit d’y employer.

«Si cela se vérifie, la marque horlogère deviendra dès lors le premier employeur de la commune», commente Vincent Wermeille, maire de Saignelégier. «Pour le moment, avec 135 employés, c’est l’hôpital qui a l’avantage. Mais comme l’hôpital aussi envisage de s’agrandir, ce sera celui qui ira le plus vite vers un effectif en hausse qui montera sur le podium.»

PAR SYLVIA FREDA
arcinfo.ch

 



Copyright © 2001 - 2018 Inter Group News All Rights Reserved