.
Actualités
Rubriques

Vente

Emploi

Contact

 



Les tourbillons de Concepto font tourner la tête aux grandes marques
 
Le 04-09-2008

En deux ans à peine, elle s'est fait un nom dans le cercle des créateurs de mouvements haut de gamme, mettant au point des tourbillons d'exception pour de grandes marques: l'entreprise chaux-de-fonnière Concepto Watch Factory va de l'avant sans le moindre complexe. A sa tête, Valérien Jaquet, jeune constructeur horloger formé dans les Montagnes neuchâteloises, a su mettre à profit l'expérience et le réseau de relations de son père, l'industriel Jean-Pierre Jaquet. Il ne manque pas de projets.

«Ici, nous déménagerons notre parc de machines, jusqu'ici disséminé à La Chaux-de-Fonds et dans l'Arc jurassien»: il ne cache pas sa fierté, Jean-Pierre Jaquet, en faisant visiter d'un pas vigoureux les vastes locaux de Concepto Watch Factory, l'entreprise familiale fondée par son fils.

«Une centaine de personnes y sont employées, pour l'heure encore sur trois sites, mais l'objectif est de tout rapatrier ici.» Ici, c'est à la rue du Collège, à La Chaux-de-Fonds, dans un bâtiment industriel que l'on reconnaît à sa pendule géante, sorte de figure de proue de ce nouveau galion horloger.

Une pendule chargée d'histoire, fabriquée près de Montbéliard et acquise lors d'une vente aux enchères. «Elle pèse 1,2 tonne et mesure plus de deux mètres de haut: c'est la plus grande du monde», explique Jean-Pierre Jaquet. Qui, au sein de l'entreprise Concepto, joue surtout le rôle de conseiller et de consultant.

C'est son fils, Valérien, qui a repris le flambeau en créant, en 2006, sa propre société. «J'avais envie de me jeter à l'eau, après avoir passé quelques années dans l'ex-entreprise familiale», se souvient le constructeur en horlogerie, qui avait effectué auparavant un CFC de micromécanicien. «Au début, nous étions une équipe de quatre». Mais Concepto se fait vite connaître, en développant un mouvement tourbillon qui est encore aujourd'hui sa référence de base.

Grâce à son père et à sa grande connaissance des milieux horlogers, Valérien Jaquet trouve rapidement ses premiers clients. Le bouche à oreille se met en route et des noms prestigieux s'approchent de la jeune entreprise. «Nous avons aujourd'hui une vingtaine de clients, qui apprécient nos talents», relève-t-il.

Ce qui fait la force de la société? «Nous prenons le temps d'écouter le client, nous personnalisons vraiment nos mouvements selon ses désirs, car nous avons l'outil industriel pour fabriquer les fournitures qui caractériseront les produits. Par ailleurs, nous pouvons livrer la montre terminée au client s'il le souhaite, en effectuant l'emboîtage à l'interne. C'est quelque chose d'apprécié!» Reste que le marché est de plus en plus exigeant en termes de délais et avide de nouveautés. «Aujourd'hui, les pressions des clients font qu'une idée doit être réalisée quasiment dans l'instant. Mais je suis toujours stupéfait de la vitesse avec laquelle les projets parviennent, finalement, à se concrétiser», note Jean-Pierre Jaquet.

Concepto fabrique à l'interne la quasi totalité de ses composants, y compris la décoration, grâce à son vaste parc de machines, un mix de machines traditionnelles et de CNC ultramodernes Et si la conception et la construction de mouvements extraordinaires restera l'un des piliers de l'entreprise, d'autres développements sont en cours, dont la mise au point d'un calibre chronographe maison, décliné en plusieurs versions qui sera produit à plus grande échelle à un prix manufacture. La qualité ne se brade pas!
Françoise Kuenzi

Pour des labels prestigieux
Si quelques marques préfèrent ne pas dévoiler le nom de la société qui fait battre le coeur de leurs garde-temps, revendiquant un statut de manufacture, d'autres n'hésitent pas à mettre en avant le travail de Concepto et de Valérien Jaquet. Ainsi, l'Américain Jacob & Co, qui a confié à l'équipe chaux-de-fonnière la réalisation de son incroyable «Quadra Tourbillon», une montre munie de quatre tourbillons qui indiquent chacun un fuseau horaire différent, et dont le prix n'est pas loin du million. Autre travail d'orfèvre, le «Crystal Tourbillon» réalisé pour la même marque Jacob & Co, avec un mouvement squelette et des ponts en saphir, dans un souci extrême de transparence. Romain Jérôme, jeune marque genevoise, s'est également approchée de Concepto pour sa Titanic DNA, très remarquée ce printemps lors des salons horlogers, alors que le tout premier tourbillon de Dior vient des mêmes ateliers chaux-de-fonniers. Enfin, il y a à peine un mois, la marque encore méconnue AK Genève (ci-dessus) dévoilait une «concept watch» hallucinante. Avec, en coulisses, le savoir-faire de Concepto.


L'Express

 



Copyright © 2001 - 2019 Inter Group News All Rights Reserved